La création du Laboratoire Vissaguet

Le Laboratoire Vissaguet est une jeune société. Aujourd’hui nous vous proposons une interview avec Wei, sa présidente et fondatrice, pour nous raconter l’histoire de sa création.

Laboratoire Vissaguet : Bonjour Wei, vous venez de créer le Laboratoire Vissaguet, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Wei : Cela vient de mon histoire personnelle. J’ai malheureusement fait de nombreuses fausses couches. A chaque fois, cela a été une épreuve à la fois physique et psychologique. Malgré de nombreux tests effectués pour trouver l’origine de ces fausses couches, il a été conclu qu’elle n’avait aucune origine médicale. J’étais vraiment triste de n’avoir aucune solution pour m’aider. Après mes fausses couches, je n’ai pas vraiment eu de traitement pour me remettre. Lors de ma dernière fausse couche, j’ai pu utiliser la médecine traditionnelle chinoise pour remettre et je l’ai trouvée très efficace.

En discutant de ma situation dans mon entourage, je me suis aperçue que je n’étais pas la seule à y faire. En fait, cette situation est même très fréquente : de nombreuses femmes font des fausses couches. C’est alors que j’ai réalisé que la médecine traditionnelle chinoise pouvait les aider aussi. La suite, c’est la création du Laboratoire Vissaguet pour leur apporter un soutien important.

LB : Nous comprenons les origines de votre projet. Comment avez-vous réussi à le réaliser ?

W : En tant que chinoise, j’ai été habituée petite à voir les ingrédients de médecine cuire dans la cuisine, puis boire les décoctions. Les français n’ont pas cette habitude. Les noms chinois compliquent les choses : pour une française, cela peut créer une barrière à l’utilisation de la médecine traditionnelle chinoise. Il m’a donc fallu trouver un moyen d’apporter les bienfaits de la médecine traditionnelle chinoise à toutes les femmes sans qu’elles aient besoin d’en étudier les principes et les bases.

La solution a été la création d’une gamme de compléments alimentaires avec des formules définies pour les troubles féminins les plus courants, que ce soient les règles difficles, l’infertilité, les fausses couches, la ménopause, etc. Chaque femme peut trouver dans ces formules celle qui lui convient le mieux.

LB : Pour ce projet, vous n’êtes pas seule. Pouvez-vous nous expliquer comment vous avez choisi vos associés ?

W : Vous avez raison, pour développer un projet d’entreprise, il vaut mieux ne pas être seul.

Afin d’offrir les produits de la meilleure qualité possible, il m’a semblé important avec un spécialiste de la médecine chinoise. Yimeng Ma est un médecin chinoise diplômée de médecine traditionnelle chinoise. En plus, elle est originaire de la même région que moi en Chine. Quand je lui ai parlé de mon projet, elle était très enthousiaste. Elle travaille donc avec nous et propose à toutes les femmes des formules créées spécialement pour elles.

Nous sommes toutes les deux chinoises. Nous voulions un associé français pour nous aider dans les méandres administratifs. J’ai tout de suite pensé à mon mari, Frédéric. Frédéric a un doctorat en botanique et a travaillé plusieurs années sur les plantes en Chine. Il connaît donc bien toutes les plantes utilisées dans nos formules. Il nous aide pour faire le lien avec l’administration et nos prestataires.

LB : Vous êtes chinoise, pourquoi créer votre entreprise en France ?

W : J’ai rencontré mon mari, Frédéric, un français, lorsque j’étais en Chine. La vie est faite de nombreux changements. Nous sommes venus vivre en France. Cela n’a pas été facile au début. Mais j’ai décidé d’aller de l’avant. Avec le soutien de mon mari, de ma famille et de mes amis, je me suis lancée.

LB : Le nom de « Laboratoire Vissaguet » n’est pas très chinois, pourquoi avoir choisi ce nom ?

W : Après être arrivée en France, la grand-mère de mon mari nous a beaucoup aidé. J’ai apprécié son parcours de femme et ses conseils. Vissaguet est son nom de jeune fille. J’ai aussi voulu marquer notre intérêt pour toutes les femmes françaises avec ce nom français.

LB : Pour finir, auriez-vous des conseils pour les femmes qui nous lisent ?

W : Oui, avec plaisir. Malgré toutes mes difficultés, j’ai la chance d’avoir eu une fille magnifique. A toutes les femmes qui nous lisent, je conseille de garder espoir. L’enfant tant désiré peut arriver à tout moment.

Un dernier conseil est d’être bien suivie par un gynécologue. En cas de problème médical, votre gynécologue pourra le diagnostiquer.

société témoignage entretien

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire