La sauge officinale

Nom latin : Salvia officinalis L.

Synonymes : Salvia minor C.C.Gmel., Betonica brachyondota Klokov, Salvia chromatica Hoffmanns, Salvia papillosa Hoffmanns

Noms vernaculaires : Sauge officinale, herbe sacrée, sauge de Dalmatie

Famille : Lamiaceae, aussi connues comme Labiatae

Description de Salvia officinalis

La sauge officinale est une plante vivace de 30 à 50 cm de haut, très ramifiée.
Les feuilles de la sauge officinale sont opposées et pétiolées. De forme elliptique, oblongue ou lancéolée, elles sont crénelées et pubescentes.

Les fleurs de la sauge officinale sont portées sur des verticilles de 3 à 6 fleurs portés en grappe. La corolle a cinq pétales organisés en deux lèvres, de couleur bleu à bleu violacé. Les fleurs mesurent 2 à 3 cm.

Le fruit de la sauge officinale est un akène.

La floraison a lieu de mai à août.

Répartition de Salvia officinalis

La sauge officinale pousse narurellement dans la région méditerranéenne de l’Europe. On la trouve dans les lieux secs et arides.
Elle est souvent cultivée et naturalisée sur une géographie plus large.

Composition de Salvia officinalis

La sauge officinale contient des huiles essentielles (thuyone, cinéole, bornéol), des tanins, de l’acide oléïque, de l’acide fumarique, de l’acide ursolique, des flavones, des flavonoïdes, des diterpènes, de la vitamine K et des oestrogènes.

Utilisation de Salvia officinalis

Culinaire
La sauge est un condiment apprécié. Elle sert notamment à accompagner la cuisson des viandes grasses et du gibier.

En phytothérapie
La sauge officinale est une plante connue pour ses propiétés en phytothérapie depuis l’Antiquité. Elle est notamment citée par Théophraste, Discoride, Pline l’Ancien. Elle est aussi recommandée par Charlemagne.
La sauge a des utilisations très variées.

La sauge est stimulante et tonifiante.

La sauge officinale est utilisée pour aider la digestion, soulager les douleurs abdominales.

Grâce à ses propiétés anti-inflammatoires et astringentes, la sauge officinale est utlisée contre les maux de gorge et les gingivites.

Pour les femmes, la sauge officinale est mentionnée comme traitent :

  • Les bouffées de chaleur et les sécheresses vaginales de la ménopause
  • Les douleurs des règles
  • L’irrégularite du cycle menstruel
  • Les sueurs nocturnes.

Contre-indications de Salvia officinalis

La sauge officinale est déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes.
Pour les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cander du sein, un avis médical est recommandé.

L’huile essentielle de sauge contient de la thuyone. Elle est donc toxique et n’est pas commercialisée en France.

Interactions possibles de Salvia officinalis

Du fait de la présence de vitamine K dans la sauge officinale, son emploi est déconseillé pour les personnes sous traitement anticoagulant.
La sauge officinale est également déconseillée pour les personnes ayant un traitement contre l’épilepsie.

Avertissements
Comme pour toute plante médicinale, la sauge officinale ne doit pas vous exonérer d'une visite chez votre médecin traitant en cas de persistance des symptômes.
Les utilisations indiquées ici représentent une compilation de différentes utilisations traditionnelles qui n’ont pas forcément valeur scientifique. L’action d’une plante peut varier suivant les techniques de culture, la préparation, la posologie et d’autres critères. Il ne s’agit pas d’indications téhrapeutiques au sens médical du terme. Elles sont données ici pour leur valeur ethnobotanique et non médicale.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire