La ménopause

Pour nombre d’entre nous, la ménopause est un moment qui fait peur. On entend beaucoup parler des troubles associés, notamment des bouffées de chaleur. C’est aussi le moment de la perte de fertilité. Nous vous aidons à mieux comprendre cette étape de la vie d’une femme et les troubles associés.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Etymologiquement, la ménopause correspond à l’arrêt des règles. Il s’agit d’un processus physiologique naturel. Il survient généralement chez les femmes de 45 à 55 ans (51 ans en moyenne). Lorsque la ménopause se produit avant 40 ans, on parle de ménopause précoce, c’est le cas chez 1 à 2 % des femmes. Quand on parle d’arrêt des règles, on comprend que cela ne soit pas facilement identifiable ; en effet, des retards de règles pourraient être confondus avec la ménopause. On attendra donc généralement 12 mois après les dernières règles pour confirmer la ménopause.
Les changements physiologiques commencent avant la ménopause. C’est la préménopause. Cette période dure environ 5 ans. Durant cette période, on observe des irrégularités du cycle ; cela commence par un racourcissement des cycles puis par leur allongement.

Les symptômes associés à la ménopause

Les troubles liés à la ménopause sont nombreux. Mais rassurez-vous, toutes les femmes n’éprouvent pas tous ces symptômes ; certaines femmes ne ressentent aucun symptôme. Pour les femmes qui en souffrent, l’intensité des symptômes est variable d’une femme à l’autre et peut varier au cours du temps. Ces symptômes vont disparaître dans l’année ou les quelques années suivant la ménopause.

  • Les troubles du sommeil. Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes occasionnent une gêne pendant le sommeil. La qualité du sommeil baisse avec l’âge. Le manque de sommeil induit ou renforce à son tour d’autres troubles comme la fatigue et l’irritabilité.
  • Les bouffées de chaleur. C’est le symptôme le plus courant de la ménopause. Elles se manifestent par une sensation de chaleur qui apparaît au niveau du visage et du cou puis s’étend aux épaules et au cou. Elles s’accompagnent parfois de sueur. Cette sensation s’estompe rapidement. Ces bouffées peuvent survenir plusieurs fois dans la journée. Bien qu’elles ne soient source d’aucun risque, ces bouffées sont très inconfortables. Nous sommes beaucoup à les craindre.
  • Les sueurs nocturnes. Il s’agit d’une sudation importante la nuit. Elle peut provoquer des réveils.
  • L’irritabilité. Cela s’inscrit dans un tableau plus général avec une plus grande émotivité. Même si cela est difficilement mesurable, de nombreuses femmes font état de ces désagréments.
  • La sécheresse des muqueuses. Les œstrogènes ont une action importante sur le vagin. Avec la baisse des œstrogènes, la muqueuse vaginale s’affine et s’assèche. Cela peut créer une gêne lors des rapports sexuels.
  • La perte des cheveux. La qualité des cheveux baisse. Ils deviennent plus cassants et leur densité baisse.

Les causes de la ménopause

Lors de chaque cycle menstruel, un follicule se développe et produit des œstrogènes en grande quantité avant de libérer un ovocyte. Lors de la ménopause, plus aucun follicule ne se développe, il n’y a donc plus de production d’œstrogènes.
Les œstrogènes sont responsables du développement de l’endomètre. La perte de l’endomètre correspond aux règles. Avec la baisse drastique des œstrogènes, il n’y a plus ni endomètre ni règle.

Quel traitement pour la ménopause ?

Depuis plusieurs, un traitement hormonal peut être proposé. Du fait d’effets secondaires, l’utilisation de ces traitements tend à diminuer. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou votre gynécologue qui pourra vous conseiller.
Alors que faire ?
Pour limiter les symptômes, adoptez des habitudes de vie saine. Par exemple, pour améliorer la qualité de votre sommeil, limitez les boissons excitantes comme le café, ayez des horaires réguliers. Faites de l’exercice régulièrement et manger équilibré.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire