Les cycles irréguliers

Pour de nombreuses femmes, les règles reviennent tous les 28 jours. Mais, ce n’est pas toujours le cas : le cycle est parfois beaucoup plus court (par exemple, moins de 15 jours), ou beaucoup plus long (par exemple, plusieurs mois). Pour certaines femmes, il peut y avoir de fortes variations d’un risque à l’autre. Dans la vie d’une femme, la régularité du cycle peut évoluer.

Que sont les cycles irréguliers ?

Même si le cycle menstruel dure en moyenne 28 jours, il peut y avoir quelques jours d’écart sans que cela soit inquiétant. On parlera de cycles irréguliers si le cycle dure moins de 24 jours ou plus de 33 jours et pour plus d’un cycle.
On parle d’oligoménorrhées quand le cycle est long. A l’opposé, on parle de polyménorrhées lorsque le cycle est court.
A la puberté, lorsque les premières règles apparaissent, il est fréquent d’avoir des cycles d’une durée différente de 28 jours. Le plus souvent, on attendra un an après les premières règles avant de poser un diagnostic. A l’approche de la ménopause, la durée du cycle pourra également varier.

Les causes des cycles irréguliers

Le cycle menstruel est lié avec l’activité hormonale. C’est pourquoi, il peut y avoir de nombreuses causes aux cycles irréguliers. On veillera donc à consulter un médecin pour poser un diagnostic. Voici quelques unes des causes possibles :

  • L’alimentation. Une alimentation peu calorique crée un manque dans le corps. Une des conséquences est un dérèglement hormonal.
  • Un excès de sport. De la même manière, un excès de sport peut céer un déficit énergétique.
  • Un traitement hormonal. Certaines pilules contraceptives, des traitements pour la thyroïde et d’autres traitements hormonaux peuvent changer la durée du cycle
  • Les ovaires micropolykystiques sont la cause de règles espacées. Ils sont souvent associés à une pilosité importante et de l’acné.
  • Des causes psychologiques. La dépression, le stress ou un manque de sommeil peuvent aussi cause des cycles irréguliers.
  • Certaines pathologies peuvent influencer la régularité du cycle. C’est le cas de l’endométriose, de polype, de fibrome, de troubles de la thyroïde

Prévenir les cycles irréguliers

Afin d’améliorer la qualité de votre cycle, il est important d’adopter une bonne hygiène de vie. Veillez à avoir une alimentation équilibrée et suffisante, limitez les excès sportifs. Prenez soin de votre sommeil : évitez le café, le tabac, le cannabis, essayez d’avoir des horaires de sommeil réguliers.
Si l’irrégularité de vos cycles à une cause médicale, des traitements peuvent vous aider, c’est pourquoi il est important d’en discuter avec votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Tomber enceinte lorsque l’on a des cycles irréguliers ?

Les cycles irréguliers n’empêchent pas de tomber enceinte. Comme il y a une ovulation par cycle, on a moins d’occasions de tomber enceinte sur une année lorsque le cycle est plus long.
Même pour un cycle normal, la fécondation n’arrive pas forcément au moment où on le croit. Ayez une activité sexuelle régulière pour maximiser vos chances.
Si vous ne souhaitez pas tomber enceinte, utilisez une contraception même si vous avez des cycles longs, car l’ovulation peut arriver à tout moment.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire