Les fausses couches

Une grossesse est généralement un moment de joie. Mais, parfois cette joie se transforme en tristesse : la grossesse s’interrompt, c’est la fausse couche. Pour la plupart d’entre nous, cela soulève de nombreuses questions. Vous retrouverez ici des réponses aux questions les plus fréquentes sur la fausse couche.

Qu’est-ce qu’une fausse couche ?

La fausse couche correspond à un arrêt précoce de la grossesse. Elle peut être spontanée ou faire suite à des causes pathologiques ou traumatologiques. Elle se finit par l’expulsion de l’embryon / du foetus et de ses annexes.
Les fausses couches sont plus fréquentes qu’on le pense généalement. Une grossesse sur quatre finit par une fausse couche, mais il est possible que ce taux soit plus élevé car des fausses couches très précoces peuvent se produire avant que la grossesse soit connue et sont donc confondues avec un retard de règles. Certaines estimations indiquent qu’une femme sur trois expérimentera au moins une fausse couche dans sa vie.

A quel moment se produit une fausse couche ?

Elle se produit durant les six premiers mois de grossesse. Après six mois de grossesse, on parle d’accouchement prématuré car le foetus devient viable.
Lorsque la fausse couche se produit durant les douze premières semaines d’aménorrhées, on parle de fausse couche précoce. C’est le cas de plus de 80 % des fausses couches.

Quelles sont les causes d’une fausse couche ?

Même si connaître la cause d’une fausse couche nous aiderait à dépasser cette épreuve, la cause n’est pas connue dans la plupart des cas. Il y a cependant certaines causes identifiées :

  • Des causes traumatiques, un traumatisme physique peut provoquer une fausse couche. Faites attention à vous durant la grossesse.
  • Des causes infectieuses, des maladies telles la toxoplasmose ou la listériose peuvent causer une fausse couche. C’est pourquoi de nombreuses recommandations pour les femmes enceintes aident à limiter ces risques d’infection.
  • Des causes chromosomiques, l’embryon possède une ou plusieurs parties de chromosome en triple. La plupart de ces embryons ne sont pas viables et leur développement s’arrête.

Si vous avez déjà eu plusieurs fausses couches, parlez-en à votre médecin, il pourra vous prescrire des examens pour chercher des causes médicales.

Que faire en cas de doute de fausse couche ?

Consulter votre médecin, il pourra pratiquer une échographie pour poser un diagnostic. Si la fausse couche est confirmée, il vous indiquera la procédure adaptée à votre situation, des médicaments, une aspiration, un curetage.

Peut-il y avoir des complications après une fausse couche ?

Oui, lors de la fausse couche, le risque le plus important est celui d’hémorragie. Si votre fausse couche ne se passe pas sous surveillance médicale, surveillez vos saignements et contactez de l’aide médicale s’ils sont trop importants.
Lors de la fausse couche, des caillots sanguins peuvent se former et rester dans l’utérus. Ils peuvent être la cause d’infection.
Des synéchies utérines (cicatrices) peuvent apparaître après un curetage. Il s’agit d’une complication beaucoup plus rare. Si besoin, votre médecin pourra faire les examens nécessaires.

Se remettre après une fausse couche ?

Suivant la période de la grossesse à laquelle la fausse couche se produit, la récupéation physique peut être plus ou moins longue. Votre médecin saura vous conseiller en fonction de votre situation. Le repos est important, prenez soin de vous. Si vous voulez continuer les essais bébé, attendez vos prochaines règles pour les reprendre. Vous laisserez ainsi à votre utérus du temps pour récupérer.
La détresse psychologique n’est pas à négliger. Pour de nombreuses femmes, il faut du temps pour faire le deuil de cet enfant que l’on espérait. Cela peut aussi être une épreuve poru votre compagnon. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à consulter.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire